NUTRITHÉRAPIE

Le diététicien (non médecin) est un technicien de l’alimentation.

  • il a une formation complète sur le bilan alimentaire,
  • il vise surtout l’aspect quantitatif de l’alimentation et en particulier les calories et les macronutriments (glucides, protides et lipides),
  • il maîtrise les techniques de préparation culinaire, les processus de fabrication industrielle des aliments, l’hygiène alimentaire et les moyens de conservation des aliments, la lecture d’étiquetage nutritionnel, ….
  • il peut travailler dans des domaines diverses comme le milieu hospitalier, les maisons de repos, les cantines d’école, dans l’agroalimentaire, l’hygiène alimentaire, la cuisine de collectivité.

Le diététicien représente la personne « responsable » de la cuisine collective.

Le médecin nutritionniste a une formation plus approfondie

  • sa pratique n’est parfois limitée qu’au surpoids et au diabète,
  • il manie plus facilement les médicaments contre ces pathologies que le conseil alimentaire qu’il délègue souvent au diététicien qui aidera le patient à mettre les conseils nutritionnels en pratique

Le nutrithérapeuthe aborde d’un point de vue biochimique (aspect qualitatif) les plaintes du patient (fatigue, stress, digestion,…)

  • il prend le temps d’identifier le profil du patient (gènes, alimentation et environnement) pour voir : quelles modifications alimentaires sont prioritaires, quelles prises de compléments sont nécessaires et quelles réductions de surcharges sont nécessaires,
  • sa priorité est de résoudre chaque fois que possible les déficits et carences, de prévenir (rechercher la cause) un problème dont se plaint le patient par des conseils alimentaires,
  • il sera amené à utiliser des compléments alimentaires quand l’alimentation seule ne peut pas fournir les quantités suffisantes.

Source : UDNF

« Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne. »

Proverbe Irlandais